mercredi 13 février 2008

Pastilla au poulet

Mmmmmm la pastilla… mmmmm la pastilla nomdidju!!!!

Que c’est bon !! (je me relis et ce qui me vient à l’esprit c’est : ça c’est du commentaire culinaire, bravo ma fille, tu progresses)

Un peu long à faire, faut oublier en semaine si vous bossez, mais alors, ça vaut le coup de crader la cuisine (pis chsais pas chez vous, mais chez moi c’est Jules qui est chargé du nettoyage, alors m’en fous…un peu…

Donc plus je cuisine, plus il râle mais il préfère quand même ça à bouffer des pâtes au beurre et du jambon)…

Mmmmmmm la pastilla (oui je sais je l’ai déjà dit), c’est fondant, sucré-salé comme j’aime, pô cher, comme souvent hein, ici je sais pas comment on gère (pas bien, sans doute) mais c’est fin de mois à partir du 10 pffffff…pis ça en jette plein les mirettes. Celle-ci est tellement bonne que j’ai même pas encore pensé à en faire des variantes.

Fatalement c’est obligé de boire un vin marocain ou algérien avec, j’en ai bu un succulent au restau marocain l’autre jour et j’ai bien évidemment oublié de noter son nom...soupir de tête de linotte. (donc oui vous avez bien saisi, globalement démerdez-vous pour le vin pour ce coup-ci, je vous promets de faire des efforts niveau « alliances subtiles » dans les prochaines recettes).

Bon, à part ça à partir de dans 10 jours ça sera light niveau production bloguienne, on part en vacances !! A quatre dans le monospace, les nains qui chahutent à l’arrière, Jules et moi qui jurons à l’avant (oui on adoooore jurer en voiture, et traiter les parigots aussi, mais chuuuut le dites à personne parce que ça a beau être jouissif, c’est un peu beauf quand même), 14h de route, enfin d’autoroute devrais-je dire avec son lot de : « pipiiiiiiiiiiiiiiiii ! » « j’ai faiiiiiiiiiiiiiiiiiiiim » « j’ai envie de vomir » (mon préféré, celui là) « c’est encore loin grand schtroumpf ? _OUI, c’est encore loin !!!!! », des beaufs (dont nous) plein les aires de repos, un voyage plein de clichés plus vrais que nature et j’en rêve déjà…

Oui, mais à l’arrivée, on est chez mon pôpa et à nous la Savoie et l’Isère. Et des VRAIS fromages (bah oui la production bretonne de fromage est …comment dire… 1. semi-inexistante 2. d’une fadeur incomparable et qui a dit « elle pense vraiment qu’à bouffer? »).

Rassurez-vous, mes chers déjà assidus lecteurs (haaaaan comment je me la pète) moi la montagne, je tiens une semaine, pas plus, après je décède.. ces immenses trucs avec du blanc sur le dessus, qui bouchent l’horizon, c’est beau mais ça oppresse et l’absence d’iode et d’embruns nuit au bon fonctionnement du cerveau. (en tout cas du mien)

Mais promis je tacherai quand même de tenter de faire marcher le 56 K préhistorique de mon daron (rien à voir, mais, par curiosité, quelqu’un sait d’où vient ce mot ?) pour venir vous faire part de mes découvertes culinaires locales et prendre des news de mes bloggueurs préférés (cf liste à gauche que je sais pas faire un lien dessus !!).

Cette recette est plus que largement inspirée d'une que j'ai trouvé sur Saveurs, mais qui était beaucoup trop sucrée, amandée et cannellisée à mon goût pour un plat principal!!! Du coup j'ai changé les doses.

Pastilla au poulet
Difficulté
: assez simple, l'enrobage des feuilles de brick étant le passage éventuellement technique.

Cout
: pas très cher (vous pouvez même oublier le safran il est là que pour la couleur)

Temps de préparation
: compter une bonne demie heure

Temps de cuisson :
30 min + 30 min

Ingrédients (pour 4 personnes qui ont faim)
3 cuisses ou
4 escalopes de poulet coupées en lamelles (on a pas tjs de cuisses en stock)
3 oignons moyens ou 2 gros
1.5 cm de gingembre frais ou 2 cc de gingembre en poudre
2 cc de cannelle
1 dose de safran en poudre
6 feuilles de brick
50g de beurre
30g de sucre roux
3 oeufs
50 à 60g d'amandes effilées
un peu de persil

Mettez les oignons grossièrement râpés, le gingembre, le poulet, le safran, le sucre, la cannelle et la moitié du beurre dans une grande casserole ou un faitout. Ajoutez 35 cl d'eau. Si ce sont des cuisses de poulet, portez à ébullition et laissez mijoter 30 min.
Si ce sont des escalopes, arrêtez la cuisson lorsque les escalopes sont cuites (plutot 10 min, surtout si elles sont coupées).
Retirez UNIQUEMENT le poulet de la casserole et effilochez le. (avec les escalopes, moi j'ai passé un coup au mixer, option rape à gros trous.)
Réservez le poulet.

Ajoutez le persil dans la casserole où nage tout le reste et laissez réduire de moitié.
Battez les oeufs, versez les dans le jus en mélangeant vivement. Laissez cuire 5 minutes environ en mélangeant.

Faire fondre le reste du beurre.
En badigeonner un moule, assez haut de diamètre pas trop grand, sinon c'est galère pour replier les feuilles, moi j'ai fait dans un grand moule à soufflé (18cm de diamètre je crois).
Badigeonnez aussi les feuilles de brick.
Placer 3 feuilles dans le fond du moule en suivant le (magnifique) dessin suivant :

Si vous comprenez rien au dessin ci-contre, retenez l'idée générale : faut que les feuilles se chevauchent MAIS qu'elle débordent largement du moule.
Disposez en couches :
- le poulet
- puis le jus aux oeufs
- et enfin les amandes (que vous aurez grillées préalablement si vous avez le courage et une poêle pas sale)
Rabattre les feuilles de brick du dessous.
Recouvrez le tout de 3 feuilles sur le même principe. Essayez de replier les feuilles SOUS la pastilla en la soulevant légèrement.
Enfournez pour 30 minutes à 200°C. Arroser régulièrement de beurre.

Démoulez. Bon là c'est chaud si vous l'avez fait en moule à soufflé comme moi, c'est possible que le dessous soit un peu moumou, alors faites gaffe.

15 commentaires:

Tifenn a dit…

Oh ouais, là, je suis époustouflée, emberlificotée, affamée...trop appétissant! merci pour ta super liste, elle est prolixe comme j'aime avec plein de bonnes choses dedans!

Marcia a dit…

oui tu as raison, c'est long à faire mais qu'est ce que c'est bon !
Bravo pour ce joli billet !

Claude-Olivier a dit…

^^ y a pas a dire, je prends vraiment du plaisir a passer par ici! alors merci pour la recette et très bonnes vacances!

lili violette a dit…

oooh, j'adore découvrir des nouveaux blogs marrants et qui ne proposent pas QUE des petits gâteaux ou des verrines sucrées (berk berk berk, mes copains et moi on boit beaucoup de bière, et la bière, ça va pas bien avec le sucre...) je reviendraaaaiiii!

Mavielle a dit…

Et voilà, moi aussi j'ai posté la mienne!! J'en ai faite une "traditionnelle" avec la déco et tout pour le dessus, pr contre j'y ai bien passé trois heures, du coup je crois que je vais me noter ta recette, faisable en 90 minutes!... Puis tu peux boire du thé à la menthe avec (comme ça pas besoin de se creuser la tête question vin ;o)!)

doudou a dit…

Toujours un réel plaisir de te lire ici ou ailleurs avec ta plume si reconnaissable ;)
Cette recette me plait bien, à tester prochainement.
a bientôt Céline/Doudou13

Amande a dit…

Je découvre tout juste ton blog, et y a pas à dire il m'enchante!! Des ptites intros aux recettes au ton bien distrayant..et ce qui vient après ne laisse pas non plus sur sa faim!!! D'ailleurs, je n'ai jamais mangé de pastilla et je me tâte depuis peu à me lancer, ta recette tombe donc à point!! Merci!

Mélanie a dit…

Tiens! J'en ai faite une y'a pas trés longtps non plus, j'adore ce plat!

lory a dit…

merci pour cette belle recette, et pour tes explications, très utiles.
mes "pastilla" sont un peu...rustiques!
J'adore la tienne!

Dan a dit…

Bonjour, je suis très surprise de votre commentaire concernant le safran: NON le safran ne fait pas de la couleur, le safran donne vraiment du goût. Ce qui s'emploie pour la couleur est un colorant jaune que l'on retrouve en assez grande quantité dans ce que vous appelez "safran en poudre".
Je ne peux qu'inviter chacun et chacune à utiliser le safran en pistils (plutôt qu'un succédané douteux) et le faire sécher à sec puis l'écraser avec une cuillère à café dans une cuillère à soupe.

Pour la pastilla je trouve dommage de réduire un poulet choisi et "qui court" à quelques cuisses de grande surface, mais bon... c'est vous qui voyez...

celine59140 a dit…

Le commentaire avant la recette est tout aussi délicieux! Un peu d'esprit et d'humour avant de passer aux fourneaux! J'adore! En tout cas je ferai la pastillat demain soir! merci!

mbossart a dit…

daron : c'est de l'argot
sobriquet que les ouvriers donnent à leurs bourgeois : ce mot signifiait dans le vieux langage un vieillard fin et rusé, à rattacher à l'ancien français daru « fort », plus probablement, croisement de baron avec l'a. fr. dam « seigneur, maître » (du lat. dominus)

nikki68 a dit…

ça faisait longtemps que j'avais envie de goûter la pastilla,en fin de compte je n'aime pas du tout.Par contre bravo pour votre site et j'ai repérer beaucoup d'autres recettes que je vais tester

Cat a dit…

Super votre blog avec pleins de recettes à tester, de plus riches en idées quand nous en manquons pour varier les repas. Merci à vous et continuez à nous émerveiller. Amitiés.

Anonyme a dit…

SVP!!!

Merci pour votre recette, mais j'ai du louper un truc:

Il faut mettre les oeufs dans quel jus? Le jus de cuisson de poulet?

Merci d'avance pour cette clarification!